top of page
Ludile Cérémonie_Logo fond praline.jpg
  • ludileceremonie

Les rituels de ma cérémonie : par où commencer ?


Les rituels sont très importants dans chaque moment de vie : les cérémonies en font partie. Ils permettent de rendre symbolique un moment, de le rendre engageant vis-à-vis de l'autre et de vos invité.es.


Lors des cérémonies civiles, à la mairie, le rituel principal est celui, obligatoire, de la signature. Dans la religion, on compte aussi de nombreux rituels : allumer des bougies, plonger dans l’eau, s’agenouiller, s’embrasser, échanger des objets… La cérémonie laïque reprend ces codes et se les approprie pour rendre sacré ce qui est important ici : le couple et son union.

Il existe autant de rituels qu’il y a de cérémonies, et c’est l’une chose qui rend votre cérémonie si unique. Alors comment réfléchir à votre rituel, et comment l’intégrer dans votre cérémonie ?


D'abord, la Réflexion

Un rituel dans une cérémonie, cela ne s’improvise pas. Il vous faudra du temps de réflexion pour trouver ce qui vous correspond. Commencez à y réfléchir assez tôt pour vous donner le temps de revenir sur votre réflexion : au fur et à mesure du temps et de la préparation de votre cérémonie, vos envies peuvent évoluer et changer. Donnez-vous la possibilité de les suivre tout au long de votre préparation.


  1. Réfléchissez à ce qui a du sens pour vous et votre couple. Quelles sont vos valeurs, vos loisirs, votre histoire, vos envies... Souvent, des choses se distinguent : une passion (un instrument de musique, du jardinage, de la peinture), un métier (pompier, comptable, professeur de école), un évènement (un voyage, une perte, une naissance), une valeur (la famille, la bienveillance, la loyauté)… Ce sont toutes ces petites choses qui vous paraissent souvent insignifiantes mais qui sont la base de ce que vous êtes. C’est là-dessus qu’il faut s’appuyer.

  2. Construisez le message que vous voulez transmettre. Est-ce que vous voulez penser à quelque chose ou à quelqu’un, est-ce que vous voulez rendre officiel quelque chose (votre mariage, le choix de vos témoins, le choix de votre officiant.e, de votre lieux...), est-ce que vous voulez impulser une humeur particulière (de la joie, du recueillement, de l’émotion, des souvenirs, de l’imagination…) ?

  3. Déterminez pourquoi vous voulez faire un rituel pour ce message en particulier. Si vous voulez penser à une personne, vous pourriez l’évoquer lors du vin d’honneur ou bien simplement y penser dans votre tête, alors pourquoi est-ce important de la mettre en valeur pendant la cérémonie ? Si vous voulez échanger des alliances, pourquoi c’est important de le faire devant tout le monde ? Si vous voulez exprimer votre amour à vos témoins, pourquoi vouloir le faire pendant la cérémonie, et pas pendant les préparatifs ?

  4. Décidez qui sont les personnes que vous souhaitez associer à ce rituel. Un rituel, ça peut se faire seul.e, à deux, en petit groupe ou vraiment tous ensemble. Pour chaque rituel de votre cérémonie, réfléchissez aux personnes qui vous paraissent importantes à ce moment. De la même façon, pensez bien aux personnes qui vont pouvoir assister ce rituel : voulez-vous que tous vos invités le voient, ou bien simplement vos parents, vos enfants, vos frères et sœurs… ?


Préparation du matériel de cérémonie avant que tout ne commence ! - Cérémonie M&S - Photo : @cedric.o.colombier

Puis, la Préparation

Vous avez l’idée de ce que voulez transmettre, vous savez qui vous voulez avec vous pour le faire, vous savez pourquoi vous voulez le faire. Maintenant, il faut trouver des idées et créer ce rituel pour l’intégrer dans votre cérémonie !


  1. Inspirez-vous ! Cela passe par quelques recherches : regardez, écoutez, visionnez, imaginez. Beaucoup de blogs, de sites internet et de comptes sur les réseaux sociaux mettent en avant régulièrement des rituels. N’hésitez pas à aller voir ce que cela peut donner.

  2. Adaptez le rituel à vous et à votre cérémonie. L’adaptation, c’est un peu le mot d’ordre ici : il s’agit de ne pas copier bêtement un rituel que vous avez trouvé joli. C’est en effet très beau un vase rempli de sable de toutes les couleurs, mais est-ce que cela vous correspond vraiment ? L’idée d’une peinture collective avec vos invités est séduisante, mais êtes-vous vraiment capable de faire quelque chose que vous trouverez réussi ? Vous pouvez changez les couleurs, les objets pour que cela vous corresponde (ne signez pas un certificat de mariage fictif, signez plutôt une planche de skate ou un ukulélé). Vous pouvez aussi changez les significations : planter un arbre non pas pour représenter votre amour, mais plutôt pour témoigner de vos valeurs écologiques et pour vos envies de futur dans un environnement sain.

  3. Discutez avec les personnes qui y participeront. C’est toujours très inspirant de pouvoir en parler à d’autres personnes : les idées fusent, les avis aussi... Essayez de faire la part des choses. Si une personne que vous avez imaginé pour faire ce rituel émet des doutes, écoutez-la et tentez de comprendre pourquoi cette personne bloque : est-ce par peur de faire ce rituel devant tout le monde ? Parce qu’elle ne comprend pas son intérêt ou bien sa signification ? Parce qu’elle imaginait autre chose ?


Allumez les bougies avant la cérémonie ! - Mariage L&S @mariage.d.inspiration - Photo : @audreydby.photographe Wedding Planer : @soinspiree

4. Essayez le rituel dans les conditions de la cérémonie. Parce que dans la tête et en vrai, ce n’est pas toujours pareil, alors donnez-vous les moyens de voir en avance ce qu’il devrait se passer le jour J. Allumez des bougies en avance si vous en utilisez (ce sera plus facile au moment de le faire "pour de vrai"). Faites le rituel en extérieur, vérifiez s'il est faisable dans les conditions météorologiques prévues (soleil, pluie, vent...). Vérifier la taille des objets, les contenants, leurs couleurs, le rendu de près et de loin : parfois, deux couleurs sont difficiles à distinguer de loin, cela peut être important. Une des rares choses que vous ne devriez pas essayer avant la cérémonie, ce sont les pelotes de laine : si vous les déroulez, alors il faudra faire très attention au moment de les ranger, sous peine d’avoir des nœuds et donc de ne pas pouvoir les re-dérouler facilement le Jour-J.



Enfin, la réalisation !


Vous avez imaginé votre rituel : il vous correspond, il est parfait sur le papier. Les personnes qui doivent intervenir sont prêtes, le matériel est prévu, les textes sont clairs et lisibles facilement, vous avez même essayez le rituel chez vous : place à la réalité de la cérémonie !


  1. Expliquez ce que vous faites. Les invités doivent comprendre ce que vous faites, comment vous le faites, pourquoi vous le faites et quel est la signification de ce que vous faites. Il faut donc prendre le temps d’expliquer de façon simple et clair ce qu’il se passe. C’est souvent le rôle de l’officant.e, mais cela peut aussi être votre rôle, le rôle de vos témoins ou de vos proches. De la même façon, il faut que la fin du rituel soit bien claire pour que la cérémonie puisse continuer à se dérouler et pour que tout le monde comprenne qu’on est passé à autre chose.

  2. Prévoyez le temps nécessaire à la réalisation de votre rituel. Chaque rituel est différent et donc chaque temporalité est différente : un rituel à faire à deux prend souvent moins de temps qu’un rituel à faire à 30 (quoique !). Plus il y a de personnes impliquées, plus le temps s’allonge (l’inertie de groupe, vous connaissez ?) Normalement, votre officiant.e de cérémonie a prévu et calculé ce temps, néanmoins, le jour-J il peut être parfois inévitable de devoir l'adapter. Vous pourrez prendre plus de temps pour réaliser votre rituel ou au contraire, il faudra tronquer certaines parties. Pas d’inquiétude, bien souvent personne ne s’en rend compte : c’est la magie des cérémonies (et des plans A, B, C et D des officiant.es !) Un.e officiant.e professionnel.le saura à quel moment il est possible d’aller au plus court et à quel moment ce sera beaucoup plus compliqué.

  3. Détentez-vous et laissez-vous guider. Parfois, il est possible de décaler les moments prévus pour les rituels, d’y revenir plus tard dans la cérémonie ou pendant la suite de votre réception. Ce n’est pas idéal et cela peut surprendre, mais c’est possible. Par ailleurs, si un rituel ne fonctionne pas (une bougie qui ne s’allume pas ou qui s’éteint, un contenant qui tombe par terre, un crayon qui ne fonctionne pas…), pas de panique ! L’intention est bien là, les invités le comprennent et vous aussi : rien ne vous empêche de recommencer plus tard dans la journée, dans la soirée, dans la semaine ou dans l’année. Les officiant.es de cérémonie ont souvent beaucoup d’imagination et de capacité d’improvisation pour que chaque problème ait une solution rapide et tout aussi bonne.

  4. Pensez en amont à l’après rituel. Si vous faites quelque chose et que vous devez repartir avec, il faut qu’une personne soit chargée de récupérer ce que vous avez fait. C’est bête à dire, mais souvent on oublie ça et les choses peuvent être perdues ; ce serait dommage quand même ! De la même façon, tout ce qui implique une salissure doit être réfléchi : de quoi se laver les mains après avoir touché de la terre, de quoi poser un pinceau plein de peinture, de quoi poser un récipient lourd une fois que vous l’avez rempli. Enfin, n’hésitez pas à parler avec vos invité.es : débriefez, réexpliquez si besoin, revenez voir ce que vous avez fait, relisez ce qui a été dit et repensez à ce moment et au bonheur qu’il vous a procuré.


Echange d'alliances - Mariage Automnal, F&I - Photo : @helia.studio Wedding planer : @delicate_alchimie Fleuriste : @les_bottes_d_anemone Tenue : @thomdecorbie.robedemariee Alliances : @la.bijouterie.ethique Lieu : @domaineplessiskaer

Voilà, vous avez quelques clés pour commencer à réfléchir aux rituels de votre cérémonie. N’hésitez pas à partager cet article si vous l’avez trouvé intéressant et utile, et n'oubliez pas : l'important est que votre rituel vous plaise et vous parle, à vous !

bottom of page