top of page
Ludile Cérémonie_Logo fond praline.jpg
  • ludileceremonie

Les intervenants de votre cérémonie

La clé pour une cérémonie pleine de vie, qui rebondit et qui procure des émotions par millier, c’est de faire appel à des intervenant.es. Encore une fois, il n’y a pas de règle dans les cérémonies laïques : vous êtes libres de choisir qui vous voulez, de la façon dont vous le souhaitez. Mais voici quelques informations qui pourraient vous être utiles dans votre réflexion.

Les incontournables - ou pas.


Lorsque je vous pose la question : « qui souhaitez-vous voir intervenir dans votre cérémonie ? », la plupart d’entre vous me répondent : « je ne sais… Ce n’est pas les témoins qui sont sensés faire ça ? ».

Non. Enfin, pas forcément. Mais oui, les témoins peuvent jouer un rôle.


Qui sont ces personnes ? Deux termes reviennent régulièrement : témoins et garçons et demoiselles d’honneur.


Les témoins sont les personnes qui peuvent attester que vous vous êtes mariés de façon administrative. Autrefois, c’étaient les personnes qui savaient que vous étiez mariés, qui en connaissaient les conditions et, à défaut, qui représentaient la famille de la mariée (parce qu’évidemment, elle ne pouvait se décider seule...).

Aujourd’hui, vous devez choisir au minimum deux témoins, maximum quatre, dont le rôle consiste à assister au mariage civil, administratif pour confirmer tout ce qu’il s’y passe par une signature.


Les garçons et demoiselles d’honneur sont une tradition tout droit venue des Etats-Unis mais dont les origines remontent à l’Antiquité. L’idée était de protéger les futurs mariés du mauvais esprit en dupant le monde : un cortège de jeunes gens précédait les futurs mariés, ainsi on ne savait pas qui étaient les heureux élus.

Aujourd’hui, les garçons et demoiselles d’honneur sont les personnes choisies pour aider les marié.es à préparer leur mariage. Ce sont les personnes que l’on voit sur les photos porter plus ou moins les mêmes habits et se tenir à côté des marié.es lors de la cérémonie.


Dans une cérémonie laïque, il n’y a rien d’officiel ni d’administratif, vous n’êtes donc pas obligé.es de faire appel à vos témoins. Vous n’êtes pas non obligé.es d’avoir un cortège d’honneur qui se tient debout à côté de vous le temps de la cérémonie (la vérité, c’est que rester debout pendant une heure, c’est hyper long!)


Vous pouvez donc décider d’avoir à vos côtés un groupe de proches que vous pouvez nommer en ces termes. Vous êtes souvent frustrés par le nombre restreint de témoins que vous pouvez avoir à la mairie : ne le soyez pas et affranchissez-vous des règles en créant votre groupe de 10 témoins. Certain.es signeront à la mairie, d’autres auront un autre rôle.

Vous pouvez aussi décider de ne rien faire : ce n’est pas parce que vous êtes obligé.es d’avoir des témoins civilement que ces personnes doivent avoir un rôle pendant votre cérémonie laïque.


Mariage automnal - Wedding planner : @delicate_alchimie ; Lieu : @domaineplessiskaer ; Photographe : @helia.studio ; Vidéaste : @nolan_dubois_ ; Maquillage et coiffure : @makeup_bymauda ; Carterie : @dod_illustratrice ; Photobooth : @laboiteasouriresphotobooth ; Traiteur : @caillocegourmet ; Alliances : @la.bijouterie.ethique ; Décoration : @la.maison.de.dod ; Fleuriste : @les_bottes_d_anemone ; Mobilier : @breizhloue ; Robes de mariée : @thomdecorbie.robedemariee ; Musique : @steph_buhe ; Officiante : @ludileceremonie ; Mannequins : @flow_love_life, @victor_bcno, @thibaultleguin, @b_e_e_z_h

Vos proches les plus proches


Pour savoir qui vous voulez voir intervenir le jour de votre cérémonie, il va vous falloir de la réflexion. Vous allez probablement changer d’avis et avoir de nouvelles idées : laissez-vous le temps de réfléchir.

Posez-vous les bonnes questions :

  • Qui a eu un rôle important dans ma vie (mon enfance, mon adolescence, ma vie d’adulte, de parent, de grand-parent, mon travail, ma passion…) ?

  • Qui doit être mis en lumière ce jour-là, et pourquoi ?

  • Qui serait susceptible d’être à l’aise pour parler, pour faire quelque chose, seul.e ou en groupe ?

  • En qui j’ai le plus confiance pour prendre ce rôle au sérieux ?

  • Avec qui je veux partager un moment lors de cette cérémonie ?


Pensez à l’entièreté de votre évènement

Une fois que vous avez établi une liste de personnes susceptibles d’intervenir, essayez également de distinguer la cérémonie du reste de votre évènement. La cérémonie civile à la mairie, la cérémonie religieuse, l’animation du vin d’honneur, le moment des photos, la réception, le repas, la soirée… Ce sont autant de moments pendant lesquels vos proches peuvent avoir un rôle qu’ils prendront à cœur : accompagner les invité.es d’un point A à un point B, animer un temps festif, prendre une ou plusieurs photos avec vous, signer à la mairie…


Recentrez-vous sur la cérémonie

Concentrez-vous sur les personnes avec qui vous souhaitez partager cette cérémonie. Vous verriez peut-être mieux votre frère animer un jeu plutôt que de faire un discours, non ? Vous verriez mieux votre nièce apporter des alliances plutôt que de danser avec vous pour votre ouverture de bal, non ? Il y a des évidences qui peuvent se faire.


Parlez-en aux concerné.es

Ce sont en effet les premières personnes concernées, alors sondez-les. S’attendent-elles à faire quelque chose pendant l’évènement ou la cérémonie ? En ont-elles envie ? Appréhendent-elles le moment ? Sont-elles à l’aise avec l’idée d’intervenir dans votre cérémonie ? Que se sentent-elles capables de faire ?


Si vos proches freinent des 4 fers, n’insistez pas. Une intervention est une proposition de la part des marié.es, pas une obligation ! Proposez-leur autre chose, à un autre moment. De la même façon, ne vous laissez pas trop atteindre par les personnes que vous ne souhaiteriez pas voir intervenir pendant votre cérémonie. Proposez-leur autre chose, éventuellement, mais surtout ne cédez pas : c’est votre cérémonie donc c’est votre choix. Si vos proches ne sont pas capables d’accepter ce choix, c’est leur problème et pas le vôtre !


Mariage automnal - Wedding planner : @delicate_alchimie ; Lieu : @domaineplessiskaer ; Photographe : @helia.studio ; Vidéaste : @nolan_dubois_ ; Alliances : @la.bijouterie.ethique ; Décoration : @la.maison.de.dod ; Fleuriste : @les_bottes_d_anemone ; Officiante : @ludileceremonie ; Mannequins : @flow_love_life, @victor_bcno, @thibaultleguin, @b_e_e_z_h

Quelle intervention pour quel proche ?


Le discours : c’est la première chose qui nous vient en tête : demander à une personne d’intervenir à l’oral pendant votre cérémonie. L’intérêt, c’est que cette personne puisse vous raconter à sa façon et à travers ses yeux. Cela contrebalance la présentation un peu plus neutre de votre officiant.e qui doit vous raconter tout.es les deux.

On peut imaginer un discours d’une personne qui a grandi avec vous et qui pourrait vous raconter enfant, ou bien un discours d’un groupe d’ami qui a vu votre couple grandir et évoluer ensemble. Ou encore le discours d’un oncle que vous aimez beaucoup, non pas sur vous mais plutôt sur la vie, l’amour, l’aventure...


Le texte : si écrire des sentiments à votre égard est mission impossible, une autre solution est de proposer à cette personne de lire un texte : un poème, un passage de roman, de film, des paroles de chanson… Ainsi, vous lui offrez une place dans votre cérémonie tout en le.la délivrant de ce poids du discours personnel.

Proposez à un enfant de lire un court poème, ou bien à un ami de lire un extrait de roman que vous avez adoré. Cela peut-être aussi votre grand-mère qui vous lirait votre recette préférée (avec ses commentaires!) ou vos frères et sœurs qui reliraient les répliques de votre dessin animé préféré.

Le rituel : Vous le savez, une cérémonie ce sont des textes, des chansons et des rituels. Cela rend symbolique un moment pour tout le monde. Vous pouvez demander à vos proches de participer à un rituel, avec ou sans vous. Il en existe des dizaines et vous pouvez en créer encore plein d’autres ! Grâce aux rituels, vous pouvez faire intervenir beaucoup de personnes, voire l’ensemble de vos invités.

On peut imaginer un rituel du sable avec vos enfants ; vous pourriez également planter un arbre avec eux. Vos invité.es pourraient vous offrir chacun un livre si vous aimez lire, ou bien formuler un vœux en tenant les uns après les autres vos alliances dans leurs mains. Vos parents réunis pourraient sceller avec vous une boite que vous ouvrirez ensemble dans quelques années, et vous pourriez partager un bout de gâteau ou un bonbon avec vos ami.es d’enfance.


Le geste ou le rôle : vous pouvez impliquer vos proches dans votre cérémonie autrement : tous ces petits rôles qui peuvent nous échapper mais dont certain.es de vos proches seraient ravi.es de prendre en charge. Cela peut être de garder puis d’apporter les alliances, de s’asseoir sur le banc près de vous, de distribuer des mouchoirs ou des pétales de fleurs, de porter votre bouquet pendant la cérémonie… Cela peut-être aussi de s’occuper de choisir des musiques, voire même de faire de la musique ou de chanter pendant la cérémonie. Parfois un regard suffit pour partager un moment particulier avec une personne.

N’hésitez donc pas à proposer ces rôles à vos proches - sans non plus les achever pour qu’iels puissent profiter de ce moment avec vous !


Mariage L&O - Discours de A&E - Lieu : domaine de Pommorio ; Photographe : Noëmie Lefèvre

En un mot : faites comme vous le voulez ! Vous pouvez vous créer un groupe de témoins de 10 personnes, et demander à d’autres personnes d’intervenir. Vous pouvez vous passer de témoins ou de garçons d’honneur mais avoir deux demoiselles d’honneur près de vous. Vous pouvez demander à vos grand-mères de vous précéder lors de votre arrivée, et arriver au bras de votre meilleur ami plutôt qu’à celui de votre père. Soyez libres et soyez vous !


Comments


bottom of page