top of page
Ludile Cérémonie_Logo fond praline.jpg
  • ludileceremonie

Eléonore et Ousseynou : une cérémonie au doux parfum anglo-saxon


Eléonore et Ousseynou, c’est une histoire de groupie qui se transforme en histoire d’amour. Bon, je schématise, mais en gros c'est ça, en plus romantique évidemment ! Cette cérémonie, elle devait donc refléter cette rencontre entre deux personnes complètement différentes, tout en mettant en lumière ce qui fonde leur couple aujourd'hui, cette ambiance particulière, ce bonheur, cette bienveillance qui émanent d'eux.



Une cérémonie aux multiples inspirations

L'air était anglo-saxon : ça ce sent, se ressent à la fois dans leur histoire et dans leur façon de vivre. Un salon de thé british, une première escapade dans les îles anglo-normandes, un voyage en Irlande, une demande en mariage à Londres, une passion pour Harry Potter, des influences musicales… J’ai donc surfé sur cette vague par petites touches dissimulées un peu partout, sans trop insister. Le décor de la cérémonie en était lui-même imprégné, c'était facile de s'y projeter !



Le plus grand challenge de la cérémonie a été de pouvoir faire participer tous les proches, et il y en avait beaucoup : les parents, les frères et sœurs, neveux et nièces, les témoins et meilleur.es ami.es... Il a donc fallu faire la part des choses entre celles et ceux qui s’attendaient à faire quelque chose ; celles et ceux qui voulaient faire un discours ; celles et ceux qui ne voulaient pas faire de discours ; celles et ceux qui imaginaient autre chose… Tout en respectant les limites du temps, bien évidemment. Pour rappel, je vous dis souvent qu’une cérémonie comporte en moyenne 4 moments de discours, ou d’interventions orales d’environ 3 minutes (3x4 = 12, ça fait un petit quart d’heure sur une cérémonie de 3/4 d’heure, c’est pas mal !). Toutes ces personnes se sont donc réparties le rituel des rubans, les discours, une intervention musicale et les petits rôles ô combien importants tout au long de la cérémonie.


Intervention musicale et adaptabilité - Photo : Justine Fauvel

La musicalité était hyper chouette pendant cette cérémonie. Nous sommes en présence d'un couple qui s'est formé, on peut le dire, grâce à la musique. Si l'idée n'était pas forcément de mettre en lumière ce passé d'artiste, la musicalité de toute la cérémonie a été particulière. D'abord grâce aux musiques choisies parmi l'univers éclectique des mariés. Ensuite grâce à l'intervention musicale des témoins qui ont retracé le parcours professionnel musical du marié en chanson. Lorsque les témoins m’ont fait part de cette idée, j’ai dit banco ! Trois minutes de musique où, à chaque changement de rythme, le marié levait les yeux vers le ciel en riant « oh la la, j’y crois pas que vous êtes en train de jouer ça ! ». Trois minutes aussi où on s’adapte : on devient pied de micro (oublié) ou pupitre (oublié aussi !)


3 idées à piquer

1) La lecture de texte : For Marriage, de John O'Donoghue, un poème hyper connu en Irlande et proposé par une intervenante. Ce n'est pas souvent que les intervenant.es proposent de partager un texte et c'est bien dommage ! Les interventions, ce n'est pas toujours des discours personnels, c'est surtout du partage. Dans cette situation, l'intervenante a prononcé le poème en anglais, puis je l'ai expliqué en français pour que tout le monde puisse le comprendre. C'était un chouette moment ! Le poème est à retrouver sur mon instagram.


2) Rituel du Something : « something old, something new, , something borrowed, something blue (ça se termine par : a 6 pence in your shoe) ». Hyper traditionnel, porte bonheur, nous avons décidé d’intégrer ce principe dans la cérémonie. Les témoins se sont chargés d’offrir quelque chose de neuf et de bleu aux mariés ; tandis que la maman de la mariée leur a prêté un souvenir d’enfance pour la journée. J’ai complété la sentence en donnant une pièce aux mariés (parce qu’il se trouve que je revenais de Londres, improbable!). Le moment, en tout début de cérémonie, a donné lieu à des rires et aux premières larmes : c’était fort, intense et plein de gratitude. Les bijoux offerts aux mariés sont sur toutes leurs photos de mariage (le bracelet de la mariée, surtout!) et en les voyant je ne peux m’empêcher de repenser à ce moment.


Rituel du Something - Photo : Justine Fauvel

3) Rituel des rubans : c’est un rituel qui peut avoir beaucoup d’origines, notamment de la culture anglo-saxonne et celte. Le principe est simple et il s’adapte à l'infini : symboliser des valeurs, des caractères, des promesses grâce à des rubans noués autour des mains des mariés. Ici, la symbolique a même été jusqu’au rapprochement du serment inviolable made in Harry Potter, et l’engagement suprême de respecter une promesse faite à la personne que l’on aime. (Dans Harry Potter, si on ne respecte pas cette promesse, on meurt dans d’atroces souffrances. Bon, disons que je n’ai pas insisté dessus quand même). Ici, ce sont sept valeurs qui ont été trouvées par les mariés, arrangées à leur sauce (par exemple, nous avons créé la valeur « « rigolade » parce que pourquoi pas?) et donc sept personnes qui sont venues nouer les rubans, un par un. Pour un résultat tout en symbolique, en émotion et en souvenirs : les rubans dénoués pouvant être gardés par les mariés et accrochés où bon leur semble.


Rituel des rubans - Photo : Justine Fauvel

Eléonore et Ousseynou - Photo : Justine Fauvel

3 musiques pour votre playlist :

  • Sea of Love, Cat Power (pour l'entrée)

  • This will be, Natalie Cole (pour la sortie)

  • Mystery of love, Sufjan Stevens (pour l'ambiance musicale)




Les prestataires


Comments


bottom of page